deu | fra | eng

Bienvenue sur le site du PNR 59

La modification génétique des plantes ouvre des perspectives bien plus larges que les croisements traditionnels. C’est pour cela que le commerce et l’utilisation de ces plantes sont déjà autorisés dans de nombreux pays. Toutefois, les plantes génétiquement modifiées (PGM) font l’objet de contestations – notamment en Suisse.
Les électeurs ont même voté en 2005 un moratoire sur la commercialisation des plantes génétiquement modifiées, un moratoire qui a duré jusqu’en 2010 et qui a été prolongé par le Conseil Fédéral jusqu’en 2013.

D’ici là, la recherche tentera d’acquérir des connaissances supplémentaires
sur l’utilité et les risques des PGM. Car si les connaissances actuelles sont vastes, beaucoup d’aspects restent encore obscurs, par exemple une question particulièrement pertinente pour l’agriculture suisse avec ses petites exploitations: la coexistence de cultures avec et sans génie génétique.
De plus, il reste à déterminer dans quelle mesure une agriculture utilisant des plantes génétiquement modifiées serait acceptée par la société helvétique, si elle serait économiquement plus rentable et plus écologique, et si finalement les consommateurs pourraient aussi en tirer un bénéfice.

Afin d’éclaircir ces points, le Conseil fédéral a mandaté le Fonds national suisse de la recherche scientifique pour réaliser le Programme national de recherche PNR 59 intitulé «Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées».Le programme ne prend parti ni pour ni contre les plantes génétiquement modifiées. Il contribue à répondre aux interrogations des politiciens et de la société au sujet de cette nouvelle technologie.